Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23/01/2013

CHEZ NATHALIE LÉTÉ


nathalie-lete_15.jpg

nathalie-lete_14.jpg
nathalielete.jpg

NathalieLete_bedroom.jpg
nathalie-lete1.jpg

nathalie-lete_17.jpg

nathalie-lete_10.jpg

nathalie-lete_02.jpg

nathalie-lete_07.jpg

nathalie-lete_05.jpg

nathalie-lete_19.jpg

nathalie-lete_16.jpg

Pas de décor préconçu, de froide sobriété, mais des espaces et un mobilier généreux pour abriter et nourrir la création. Un intérieur vraiment habité, foisonnant et coloré comme les dessins de l'artiste. C.

© Nathalie Lété.

08/01/2013

DANS LES PAPIERS PEINTS DE NATHALIE LÉTÉ...

papier-peint-squelette-humain-nathalie-lete-pour-domestic-10675963hgwtj.jpg

6a00d834515d8769e2017c32152d69970b-pi.jpg

78869298_o.jpg

pic_header_134.jpg

... une faune hiératique, sauvage et intriguante, de la végétation qui foisonne, un squelette au sourire désarmant. Ce n'est plus du simple papier peint mais un véritable décor. À nous d'inventer la mise en scène. C.

© Nathalie Lété pour Domestic.

07/01/2013

LES PETITES MOUFFLES DE MURIEL !

POTIER_estampage_moufle_pompons_blancs[1].JPG

POTIER_mb_estampage_moufles4[1].JPG

POTIER_estampage_moufles[1].JPG

On pourrait imaginer des mouffles inuits oubliées dans la neige et que le grand froid aurait saisies, vernies de givres. Désarmantes petites mouffles en céramique de Muriel Badet. C.

© Muriel Badet, Sous le béret.

06/01/2013

INTÉRIEURS DE PARISIENNES

5_chantale-collion-580x580.jpg

Chantale Collion, scénariste (Métro Ségur)

5_nelly-mbonou.jpg

Nelly Mbonou, créatrice de vêtements (Métro La Fourche).

5_clemence-krzentowsky.jpg

Clémence Krzentoowsky, éditrice de design (Méro Passy)

5_amelie-pichard-580x580.jpg

Amelie Pichard, créatrice de chaussures (Métro Bastille)

5_judith-chemla-CMD.jpg

Judith Chemla, actrice (Métro Gare de l'Est)

5_vanessa-seward.jpg

Vanessa Seward, styliste (Métro La Fourche)

5_marijo-margerin-580x580.jpg

Marijo (Métro Cambronne)

5_laura-camille-saglio.jpg

Laura, journaliste (Métro Porte de Clichy)

Baudouin Winckler, photo, intérieurs de parisiennes, paris,

Manon Gorge, créatrice de vêtemets (Métro Saint Germain)

Baudouin Winckler, photo, intérieurs de parisiennes, paris,

Adrienne Pauly, chanteuse (Métro Odéon)

angie-dinh-van-CMD_2.jpg

Angie (Métro Porte de Clignancourt)

Pendant près de six ans, le photographe Baudouin Winckler s'en est donné à coeur joie avec le fantasme que nous partageons tous ici : pousser la porte d'entrée d'une centaine d'appartements parisiens et découvrir l'environnement de personnalités de la mode, du design, de la musique, etc. De quoi nous inspirer pendant un bon bout de temps. C.

© Baudouin Winckler.

BIJOUX 3 PETITS POINTS

Ellipsev4.png

10579.jpg

0001-page10.jpg

Trois-petits-points_reference.jpg

Leur nom est à leur image, tout en discrétion. Un petit point, des petits points, colorés ou dorés que l'on cache au creux du coup. C.

© 3 Petits points.

05/01/2013

OBJET DE DÉSIR : POLAROÏD Z2300

Polaroid-Z2300-1adb_600.0000001347512933.jpg

Polaroid-Z2300-72b5_600.0000001344550634.jpg

Ce modèle est un appareil photo numérique qui réalise des tirages instantannés, petit format, autocollants. C.

© Polaroïd.

AMBIANCE CABANE COCON DANS LA FORÊT

cabane-aux-pilons.jpg
La cabane de Terenobu Fujimori (Nagano, Japon).

HIG0-1.jpg
Cabane dans les arbres (Colorado) - Colorado Homes Magazine.

16-lit-cabane-deco-chambre-1351020.jpg
Lit cabane pour enfants ou adultes en régression, Dutchwood.

04_ambiance_cabane_murs_bois.jpg
Intérieur de la boutique La Cabane de l'ours (Paris).

72794744_p.jpg

72794876_p.jpg
Cabanne réalisée par l'architecte Piet Heir Eek pour Hans Lieber (photos Thomas Mayer).

cabane-grenier-574472.jpg
Une isba dans les combles, chalet Le Hors Piste (photo Elodie Rothan).

jumelle_img1.jpg
Cabane sur le Domaine du Bois Landry.

Cabane-bonpoint-vitrine-noel_reference.jpg
Décoration Bonpoint, Paris.

 

04/01/2013

RANGEMENTS EN CARTON PAPIER TIGRE

tri-angles-pack.jpg

tri-angles3.jpg

tri-angles2.jpg

8 boites à monter, 4 avec couvercle et 4 sans 

Chaque boite mesure 15 x 15cm

10 punaises dorées

Papier recyclé

Fabriqué en France

39€

 

 

Des rangements esthétiques, pratiques, peu honnéreux et écolos : merci Papier Tigre. C.

 

© Papier Tigre. 

03/01/2013

CHARLOTTE GASTAUT

charlotte-gastaut-foisonnement-souriant-L-D0SWxO[1].png

Moi+dans+ELLE.jpg

poucette_02_03.jpg

Double+10.jpg

gravure+fatigue%CC%81e002.jpg

zadim+01.jpg

oiseau+gravure+02.jpg

poucette_12_13.jpg

poucette_14_15.jpg

io+donna.jpg

Peau-d-ane-4.jpg

affiche+lulu+02.jpg

On en redemande encore et encore de ses albums généreux, intelligents, des ses couleurs vitaminées, de la précision de son trait, prompt à saisir la délicatesse d'une gestuelle, d'une posture. Merci Charlotte pour les voyages initiatiques que tu nous offres à chaque nouveaux livres. C.

Un extrait d'interview pour en apprendre un peu plus :

Quelles sont vos références picturales? Certains peintres ont-ils influencé votre trait? J'en ai tellement. On me parle souvent de Klimt, qui effectivement m' a beaucoup marqué adolescente. Mais les peintres ne m'influencent pas, non. Les illustrateurs de mon enfance oui ! Je revendique haut et fort Kay Nielsen, Elsa Beswkov, Tove Jansson, John Bauer, Astrid Lindgren et les illustrations de Ingrid Van Nyman : toute mon "Ecole Nordique". Aussi Aubrey Beardsley (mais comme il est anglais je le mets à part) !! Ensuite viennent les contemporains Tomi Ungerer, Kitty Crowther, Alexis Deacon, Rémy Wyart, Grégoire Solotareff, Alain Le Saux, Janosch, Ilya Green, Beatrice Alemagna qui m'émeuvent énormément.
Petite, que lisiez-vous? Votre définition du livre serait-elle:  passeport pour l'évasion ou invitation au voyage? Invitation au voyage : Les Mille et une nuits avec mon père, Fifi Brindacier, Mumin et tous les Elsa Beskow avec ma grand mère Suédoise.
Vous avez illustré plusieurs contes classiques: beaucoup d'illustrateurs s'étaient donc déjà, bien avant vous, penchés sur certaines histoires que vous alliez représenter. Comment éviter d'être influencée? Comment empêcher l'écueil des redites? Comme on grandit avec ces classiques, on ne peut pas vraiment être influencé, on les a digérés depuis bien longtemps. Je suis influencée par le silence et l'immobilité des grands Illustrateurs cités précédemment. Je dédicace Les Fées à John Bauer comme j'aurais pu le dédicacer à K. Nielsen car ils font partie intégrante de mon imaginaire, de mon travail et de ma vie.

 
 

02/01/2013

IL Y A UN CHAT QUI SE CACHE ICI !

il_fullxfull.310395362[1].jpg

S'il le pouvait, bien sûr que Mistigri le ferait. Passer l'hiver au chaud dans un livre, il n'y a pas plus belle cachette ! C.

Crédits : Your cat in the book, Unique Art Bookmark par White House Black Cat (Etsy).

DANS LE STYLE DES 3 GARÇONS

 

107[1].jpg

29590_283282851774303_1915508438_n[1].jpg

Monkey_Tiger[1].jpg

-Les-Trois-Garcons-2-e1311247437601[1].jpg

Bar[1].jpg

interior[1].jpg

green_bathroom[1].jpg

LES_TROIS_GARCONS_7[1].jpg

img06[1].jpg

Ne quittons pas trop brusquement le clinquant et le baroque des fêtes de fin d'année et profitons encore un peu des dorures, des plumes, des accumulations heureuse d'objets hétéroclytes, d'animaux étranges. Ici chez les 3 Garçons, le trio de décorateurs et joyeux entrepreneurs londoniens. Je mélange ici les photos de leur restaurant, de leur boutique et de leur château. C.

Crédits : Les 3 Garçons.

01/01/2013

BONNE ANNEE !

LN-Cnoir[1].jpg

couple[1].jpg

LN-Cfluo[1].jpg

Quelques créations empruntées à L'Illustre Boutique, pour vous souhaiter une excellente NOUVELLE ANNEE ! C.

Crédits : L'Illustre boutique et LN La Chouette pour les couronnes en papier (photos : Marie Wagner).


L'illustre Boutique

La boutique dédiée à l'illustration contemporaine.

1 passage du grand cerf - 75002 Paris

01 77 16 35 82

31/12/2012

BOUGIE GALETTE DES ROIS DURANCE

BOUGIE-GALETTE-635x1023[1].jpg

Quand elle fond, en plus de libérer un délicieux parfum de galette sortie du four, elle laisse peu à peu apparaître une fève. Un plaisir à se réserver pour le mois de janvier. C.

Crédits photos : Durance.

30/12/2012

DIY DE NOËL, LA LAMPE AUX OISEAUX

P1110704.JPG

P1110705.JPG

P1110711.JPG

P1110713.JPG

P1110712.JPG

1). Pour la réaliser, on utilisera l'ossature d'un abat-jour classique. Privilégier la forme cylindrique et une hauteur importante (elle permettra de donner de la profondeur à la cage). L'habillage se fait avec un grillage à poules standard que l'on trouve en jardinerie ou grande surface de bricolage. C'est un matériau assez facile à travailler que l'on coupe avec de bons ciseaux, une petite pince à métaux. Pour vous guider dans la découpe pensez à réaliser un patron en papier, ou réutilisez l'ancien habillage de l'abat-jour si vous l'avez désossé, vous aurez ainsi la mesure exacte du diamètre à respecter.

2). Comme le grillage est assez rigide, il se placera très facilement sur l'armature et il sera assez aisé de le fixer avec quelques liens métalliques. Pour unifier l'ensemble et supprimer les petits picots qui pourraient subsister par endroit, j'ai utilisé de l'adhésif pour fils électriques (isolant + résistant) que j'ai enroulé finement tout autour du diamètre de l'abat-jour (haut et bas).

3). L'ensemble est ensuite bombé à la peinture dorée.

4). Pour le système électrique vous trouverez là encore votre bonheur en grande surface de bricolage, beaucoup de choix en effet pour les couleurs et les matières de la douille et du fil et surtout pour les décorations et les styles d'ampoules. Celle que j'ai trouvée est culottée d'or, ce qui l'intègre parfaitement à la cage et permet la diffusion d'une très jolie lumière. On privilégiera bien sûr les ampoules de basse consommation et d'un ampérage moyen (60 W ici) : la cage contient des oiseaux de décoration en plumes, il ne faudrait pas qu'ils surchauffent !

5). Ceux que j'ai attrapés viennent d'une droguerie/perlerie de la Rue du Temple, près du BHV, je suppose que l'on peut aussi en trouver dans les enseignes de loisirs créatifs. Ils sont placés sur de fines baguettes de bois (en vente dans le rayon bois, dans différentes essences et diamètres) qu'il convient d'équilibrer au mieux pour éviter que la lampe ne penche plus d'un côté que de l'autre.

Avec un peu de patience, l'exercice se révèle assez amusant et le résultat plutôt satisfaisant. C.

18:37 Publié dans Bon plan | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |

26/12/2012

DANS LE GRENIER AUX MERVEILLES...

P1110633.JPG 

Dans les anciennes écuries du Château de Trévarez, des grands noms de la littérature jeunesse contemporaine (Frédéric Clément, Charlotte Gastaut, Delphine Jacquot, Patricia Chemin, Sacha Poliakova), ont convoqué leurs talents et leurs imaginaires débridés, transformant le lieu en grenier des merveilles, en grenier de contes de Fées.

P1110643.JPG

 Dessins,

marionnettes,

robes aux couleurs du temps,

cabinets de curiosités,

miroir ensorcelé,

table tournante,

bottes de 7 lieues,

carosse en forme de citrouille,

grenouille d'or,

...

P1110360.JPG

bretagne,trévarez,contes de fées,littérature de jeunesse

P1110637.JPG

bretagne,trévarez,contes de fées,littérature de jeunesse

bretagne,trévarez,contes de fées,littérature de jeunesse

Les surprises sont partout, cachées dans la pénombre, entre les poutres et les vieilles malles. On jubile à chaque pas devant une nouvelle trouvaille et l'appétit d'histoire revient aussi fort qu'autre fois. Allez, oui, encore une page ! Une petite page pour savoir si la princesse échappe au chasseur, si Peau d'âne arrive à s'enfuir cachée sous son horrible dépouille, si le malin chat réussit à faire périr l'ogre. C. 

bretagne,trévarez,contes de fées,littérature de jeunesse

P1110352.JPG

P1110642.JPG

Noël à Trévarez. Du  24 novembre au 06 janvier 2013. Domaine de Trévarez.

15/12/2012

TO DIE BY YOUR SIDE - SPIKE JONZE

Crédits : Spike Jonze / Olympia Le Tan.

09/11/2012

A MOMENT WITH THE APPARTMENTS

 

 

pk2y_amomentapartments.jpg

The Apartments en showcase exceptionnel

lundi 3 décembre à 13h chez French Touche

 

 

Le groupe pop-rock de légende, création de l'élégant songwriter australienPeter Milton Walsh, n'a plus joué en France sous le nomThe Apartmentsdepuis 1994... En amoureux de rock crépusculaire et de mélodies lumineuses nous ne nous sommes pourtant jamais lassés de leurs magnifiques disques, quelques-uns des plus grands albums anglophones des dernières décennies. Avant la soirée auxBouffes du Nordqui s'annonce magique,Peter Walshdonnera pour nous un set acoustique intimiste sur la mezzanine de French Touche, accompagné d'Amanda Brown(the Go-Betweens). Moment rare et touchant en perspective... Entrée libre mais places limitées !

 

Les 30 dernières places pour la soirée du 3/12 à 20h30 au Théâtre des Bouffes du Nord à Paris avec The APARTMENTS et 49SWIMMING POOLS sont en vente exclusivement à la boutique French Touche !Dépêchez-vous !

 


galerie d'objets touchants

1 rue Jacquemont 75017 Paris

metro la fourche

du mardi au vendredi de 13h à 20h

le samedi de 11h à 20h

www.frenchtouche.com 

12:19 Publié dans Musique | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |

08/11/2012

LES BONS PLANS DE NOVEMBRE CHEZ MONOPRIX

1_NM_Boheme_BD.jpg

bols.jpg

Collection automne-hiver, Monoprix (en cours).

paola+navone_monop-miluccia7.jpg

paola+navone_monop-miluccia5.jpg

Collection Paola Navone, à partir du 17 novembre.

my-suelly-monoprix-1.png

Collection My Suelly (en cours).


© Monoprix / Paola Navone / My Suelly.

07/11/2012

BREST, ÉCORCHÉE VIVE - JEANNE LA PRAIRIE

BREST, ÉCORCHÉE VIVE

 


Un jour Brest est morte. Depuis elle ne cesse de renaître.
18 OCTOBRE 2012
TEXTE: (ET PHOTOS) JEANNE LA PRAIRIE


«Rappelle-toi Barbara, il pleuvait sans cesse sur Brest ce jour-là», écrivait Jacques Prévert au lendemain de la Seconde guerre mondiale décrivant une ville dévastée par les bombes, ce «Brest, dont il ne reste rien.» Il pleut toujours sur Brest aujourd'hui. Une pluie fine. Et, comme pour avertir la population qu'on
déterre le passé, les sirènes d'alarme retentissent régulièrement entre les murs de la ville. Par exemple, lorsqu'on creuse des tranchées pour le tramway à venir et qu'on exhume les épines de la guerre: des milliers de tonnes d'explosifs. Il faut alors évacuer, encore aujourd'hui, des milliers d'habitants, pour, encore aujourd'hui, leur épargner les bombes. Les déminages sont fréquents, c'est comme ça, à Brest, pour construire du neuf, il faut rouvrir les plaies.
 
Les sirènes hurlent encore. Ce n'est pas grave, c'est la ville qui bouge. C'est comme si la reconstruction d'après-guerre durait depuis toujours. Comme si la ville n'avait jamais fini de renaître, corrigeant aujourd'hui les erreurs des urbanistes austères d'hier. A l'époque, 90% des immeubles avaient été détruits. Il a fallu bâtir vite, avec rigueur, sans plaisir. Défigurer la blessée.
 
«Brest est reconnaissable à ses bâtiments gris, assortis avec le temps», plaisante-t-on ici et là.
C'est vrai. Les murs sont gris, rugueux, abîmés. Ils racontent l'histoire d'une ville éprouvée socialement, économiquement et culturellement. Pas de vieilles pierres ici. Sauf peut-être dans la Rue de Saint-Malo, seule trace pavée d'avant-guerre, où il ne reste qu'une maison en granit, menacée de destruction pour cause de vétusté. Le combat mené par les riverains ont permis de sauver cet unique témoignage, situé en face de l'ancien bagne, au cœur du quartier délaissé de Recouvrance. Une association fait désormais vivre la rue et des festivals la fleurissent.

A part ça, du béton, coulé partout. Du béton neuf, du béton vieux, mais rarement monochrome. Le graff a depuis longtemps envahi la ville, comme pour faire parler les murs, faire jaillir des couleurs trop absentes. Au port de commerce, la mythique Rue de Madagascar et ses entrepôts abandonnés adjacents accueillaient encore récemment les meilleurs graffeurs européens. Mais depuis 10 ans, ces murs tombent, les vieilles usines désaffectées sont rasées, pour laisser place à des bureaux tout neufs, prêts à recevoir les entreprises émergentes. Un mal pour un bien? Dur à dire. Le port de commerce porte l'âme de Brest, et dès qu'on y touche, un frisson parcourt la ville.
 
Car c'est sur le port, ouvert sur l'Océan atlantique, que se concentre la force de Brest. Là, les dockers manipulent des tonnes de marchandises déchargées à bout de grues des cales des cargos de toutes provenances, les ouvriers de la réparation navale soignent dans les profondes cales sèches les navires les plus grands du monde.. Non loin de là, sur l'Ile Longue, les militaires veillent sur la puissance nucléaire française, l'équivalent de 2000 fois la puissance destructrice d'Hiroshima.

C'est ce même port qui se pare de ses plus beaux atours tous les quatre ans, pour la fête maritime internationale. Là les bistrots s'en donnent à cœur joie. Les touristes venus admirer les vieux gréements ne peuvent s'empêcher de juger d'un œil sceptique ce rapport intime à la fête et à l’alcool qu'entretiennent les Brestois -non sans une certaine fierté. Parait-il que la ville abrite plus de 365 bistrots, autant de ports d'attache où accostent malgré eux un bon nombre d'échoués de la vie.
 
C'est comme ça. «Ici c’est Brest» hurlent volontiers les supporters du Stade Brestois à leurs adversaires. Comme si cette justification se suffisait à elle-même. Comme si c'était l'unique réponse à la question que les visiteurs se posent en arrivant : «Comment font les gens pour vivre ici?» Un mystère dont les Brestois sont gardiens, sans en connaître vraiment la clef. Un mystère qui les unit, comme s'ils étaient seuls contre tous. A part.

Brest est une ville au bout de la terre, du Finistère, on ne vient pas ici par hasard. C'est trop loin. Tout au bout. On s'y arrête, comme bloqué, ne pouvant poursuivre le chemin. «C'est pour cela qu'il y a tant d'âmes en peine qui n'ont pas pu fuir plus loin» m'a-t-on un jour expliqué. Peut-être est-ce aussi pour cela qu'il y a tant de vie, tant de richesses, comme si on était obligé de se débattre pour pousser les murs, pour créer, pour vivre.
 
Car tant d'initiatives musicales, artistiques, pédagogiques naissent ici. On n'attend rien, on agit. D’après une récente enquête, Brest serait la ville «la plus intello» de France avec 7,7 livres empruntés par habitant et par an, son nombre record de fauteuils de cinéma par habitant et de taux de lecture à la presse quotidienne. Les salles de spectacles sont pleines et les associations bourgeonnent. Brest est dans le top cinq des villes les moins inégalitaires de France. Il y a peu d'écart entre les Brestois les plus riches et les plus pauvres. Elle abrite près de 20 000 étudiants et tente de se rendre attractive.
 
Les gros travaux de ces dernières décennies étaient l'occasion d'embellir la ville. Raté. Après la tendance «on habite près de la mer» qui a offert à la ville l'immense honneur d'avoir une gare en forme de phare, une faculté en forme de paquebot et un aquarium en forme de crabe, est venue la tendance «on habite une ville destroy», qui a vu naître le nouveau cinéma multiplexe bâti en plein centre ville dans un matériau déjà pré-rouillé, «pour le style»; ou encore La Carène, nouvelle scène des musiques actuelles, que certains prennent pour un blockhaus et qui a cette même couleur rouille délavée. C'est un peu comme si on souhaitait profondément que la ville garde cet aspect écorché. Malgré cela, les habitants aiment leur ville, ils ont appris à vivre avec. Un peu comme la pluie. Les Brestois sont d'ailleurs les seuls à dire qu'il fait beau quand le ciel est gris. C'est peut-être ça leur force.
 
Les enfants d'après guerre n'auront jamais su ce qu'était cette ville avant -je ne le sais pas non
plus. Toujours est-il qu'ils portent en eux cette chose qui n'a jamais cessé de vivre, tout ce qu'il
reste : l'âme de Brest.

 

Merci Claire pour nous avoir fait passer l'article !

© Jeanne La Prairie. Le Nouvel Observateur.

SOUVENIRS DE BREST

DSC00578.JPG

DSC00574.JPG

DSC00579.JPG

DSC00586.JPG

DSC00585.JPG

DSC00561.JPG

DSC00580.JPG

DSC00576.JPG

Dans la nuit qui tombe, le froid qui mord, le ballet des lumières, le mouvement des trams : Brest dans son nouvel habit. C.

06/11/2012

FLORENCE KOENIG

florencekoenig-2-f10a1.png

 © Florence Koenig.

05/11/2012

MARION LE BEC

 

timthumbCA9QGOWY.png

timthumbCALYXSMA.png

timthumb.png

timthumbCAB0LTR2.png

timthumb[8].png

timthumbCAO190H0.png

timthumbCAODIRYM.png

Encre grasse, aplats de noirs, formes monolithiques : le port prend forme, les bateaux imposent leur masse de métal, l'odeur du cambouis prend à la gorge.
Economie du trait qui va à l'essentiel, saisie de l'exactitude du geste de la posture : voilà les gens de mer. C.

© Marion Le Bec. 

04/11/2012

NATURE MORTE

tumblr_lq8v7filba1qzk4rlo1_1280.jpg

Une idée de composition d'automne empruntée au blog Earth from Space. Je pense cependant que la beauté du contenant joue beaucoup. C.

© Earth from Space.

03/11/2012

RELOOKING D'UN STUDIO PAR IRENE IRENE

 

cropped-irene-irene-copie31[1].jpg

IMG_2217.jpg

untitled00.jpg

  1. Mezzanine sur mesure - 2500 euros
  2. Étagères murales noires - 149 euros sur (ireneirene.com)
  3. Bureau - 349 euros sur (ireneirene.com)
  4. Foret illuminée - 260 euros pour Super-ette (super-ette.com)
  5. Ensemble des tapis africains du CSAO 225 euros (surface 16m2) de 39 à 129 euros le tapis (csao.fr)
  6. Table basse rotin/fer (terrasse) 129 euros sur (ireneirene.com)
  7. Canapé scandinave 880 euros sur (ireneirene.com)

IMG_2174.jpg

IMG_2219.jpg

IMG_2138.jpg

untitled.jpg

  1. Miroir soleil doré 29 euros sur (ireneirene.com)
  2. Table basse carrelage 149 euros sur (ireneirene.com)
  3. Ensemble des tapis africains du CSAO 225 euros (surface 16m2) de 39 à 129 euros le tapis (csao.fr)

 

Avant, une chambre d'étudiant, sombre et mal goupillée, avec une grande mezzanine en métal qui mange le tiers de l'espace. Après, un véritable studio, agencé de façon maligne, rehaussé de couleurs vives et qui prend des airs d'appartement de vacances à Palm Springs, époque Doisneau. C. 

© Irène Irène. 
© 2012 TV Only.

02/11/2012

PIECES UNIQUES, EMILIE PEDRON

piecesunique_home.jpg

J'ai découvert le travail d'Emilie Pedron lors de la dernière expo-vente de l'atelier bulle. Elle y présentait ses différentes approches de la céramique : vaisselle, moulages animaliers, bijoux. Ce sont surtout les Pièces Uniques qui ont retenu mon attention. Ces sautoirs et bracelets réalisés en collaboration avec Amélie Villeneuve et Audrey Prudhomme, sont des miracles de finesse. Eclats de biscuits de porcelaine, ils évoquent les bris de coquillages, les tessons, tous les trésors de bord de mer fragiles que l'on abrite au creux de nos mains, de nos poches, le temps d'une promenade, d'un été. C.

© Emélie Pedron.

01/11/2012

GLOBE EN VERRE POUR PETIT CABINET DE CURIOSITES

 

globe en verre,cabinet de curiosités

globe en verre,cabinet de curiosités

globe en verre,cabinet de curiosités

En dénicher en brocante n'est pas chose aisée : le globe, le plus souvent "de mariage", sera une pièce monumentale et la facture n'en sera que plus fortement salée. En fouillant sur la toile, j'ai découvert un joli compromis, de bonne forme et de bon prix. Merci la Redoute pour l'astuce déco, à découvrir ici. C.

© La Redoute.

14/10/2012

CHEZ CAROLINE BERDAH FONDATRICE D'HIVING ROOM

appartement-caroline-berdah-eclectisme-1304079.jpg

appartement-caroline-berdah-salon-vintage-1303852.jpg

appartement-caroline-berdah-deco-nature-1298958.jpg

appartement-caroline-berdah-couleurs-printanieres-1298307.jpg

appartement-caroline-berdah-calme-1304268.jpg

appartement-caroline-berdah-interieur-vintage-1298948.jpg

appartement-caroline-berdah-entree-1304168.jpg

Caroline Berdah tenait boutique ce week-end dans le 18ème, rue des Cloÿs, la boutique éphémère d'Hiving Room (prolongation jusqu'à jeudi !). Elle y présentait sa nouvelle sélection d'objets chinés selon les principes qui lui sont chers : l'éclectisme, la singularité, la poésie. Brassant les époques, les styles et les pays, meubles et accessoires se laissaient admirer dans une mise en scène soignée et amusante. De l'étonnant berceau-nacelle en rotin, à la chaise en bois Ercol, en passant par la table en formica rouge à pois blanc, il y avait de quoi séduire chacun. Dans son petit appartement, condensé en une pièce et astucieusement meublé, c'est le même enchantement. C.

"Hiving est un terme dérivé de l'anglais "hive" qui signifie "ruche". Le "Hiving" constitue un phénomène dont le but est de cultiver son intérieur tout en restant tourné vers le monde extérieur." C. B.

© Cécile Debise.
© Hiving Room.

12/10/2012

CITIZENS !

Allez, un peu de Bollywood Modern Jazz. On se détend, on enfile son petit juste-au-corps en lycras noir et doré, c'est vendredi ! C.

© Chanel Citizens. True Romance.

09/10/2012

ATYPYK, VOUS AVEZ DIT ATYPYK

atypic_05_canevas_1600.jpg

Fausse cage et vraie mangeoire pour oiseaux...

doormat_canevas_648.jpg

Le chien de la voisine en guise de paillasson...

atypic_01_canevas_1600.jpg

Salière façon boule de neige...

Chez Atypyk on a le design qui frise et le sens de l'humour, bon, très bon pour éviter de sombrer dans la torpeur automnale. C.

© Atypyk.

00:03 Publié dans Design | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : design, objets usuels, atypyk |  Facebook | |

08/10/2012

L'AGRUME

198672_204477239685497_1591206855_n.jpg

© L'Agrume.